Choose your Language Here:

Circuits 4×4 Mauritanie: Adrar et Banc d’Arguin

Découvrez les villes antiques, les belles oasis, le désert charmant en Mauritanie et d’autres endroits normaux et spéciaux

  Découvrez des nouvelles cultures et appréciez unique et magique expérience

 N’hésitez pas, participez à ce programme et appréciez votre voyage de vie

Validité : tout l’année

Parcours : 1580 km

Temps forts

  • Chinguitty : Elle fut fondée en 660 de l’Hégire (13ème siècle). 7ème lieu saint de l’Islam et classée patrimoine mondial de l’humanité, la cité de Chinguitty était un phare culturel et religieux important et un haut lieu de rencontre des pèlerins Ouest-africains en partance pour la Mecque. Aujourd’hui encore, elle conserve dans ses bibliothèques et musée riches en manuscrits et écrits, des témoignages rares du rayonnement spirituel de la cité. Elle jouait aussi un rôle économique très prépondérant (relais caravanier pour le commerce transsaharien).
  • Ouadane : De la cité fondée au 12ème et qui comptait 40 savants par rue, aujourd’hui il ne reste que quelques ruines de sa prestigieuse mosquée, de sa bibliothèque qui sauvegardent jalousement une partie de son patrimoine. Ouadane servit de comptoir commercial portugais en 1487. Elle fut la première cité à introduire le palmier dattier en Mauritanie
  • Tergit : L’oasis la plus connue et la plus impréssionnante de l’Adrar; Palmeraie située au fond de la gorge d’un plateau. Cascade d’eau de source et mamelles de roche où la source d’eau chaude curative, entourée de végétation luxuriante, ajoute des sensations et des images magiques dans ce contexte désertique. Les oasis sont particulièrement prisées lors de la période de la Guétna : cueillette des dattes.
  • Le banc d’Arguin : Parc national depuis 1976, classé patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO principalement en raison de son rôle de vivier et de nurseries pour toute sorte de poissons, le banc d’Arguin, le plus grand parc côtier de l’Afrique, est une réserve ornithologique d’une superficie de 120 km2 répartie équitablement entre mer et terre. Sanctuaire protégé de millions d’oiseaux migrateurs, d’oiseaux aquatiques (45 000 couples : Pélicans, Spatules, Cormorans, Flamands, Roses, Hérons, Aigrelles etc.) ; plus de 2 millions d’oiseaux de rivages (Courbis, Barges, Bécasseaux, Pluviers etc. ; plus grande concentration mondiale de phoques moines persécutés depuis le 15ème siècle (500 individus au Cap blanc, seul groupe s’étant adapté à des eaux tropicales ) ; Refuge pour les tortues marines, les cétacés. C’est aussi le domaine de la petite faune : chacal doré, gerbille, hyène rayée etc
  • Ile de la Tidra : Elle fut le berceau et le point de départ de la conquête Almoravide.
  • Les belles plages de Nouakchott.
  • Visite des îles nurseries des oiseaux à bord de pirogues à voile.